La 5ème édition du festival Téni-Tédji démarre à Porto-Novo

tenitedjiA la faveur d’une cérémonie tenue à la place « Jean-Bayol » à Porto-présence de plusieurs autorités politico- administratives, le mercredi 22 octobre 2014, la cinquième édition du Festival International des Arts de la Marionnette Téni-Tédji a été lancée.

« Détermination, engagement, morosité économique, ténacité ». Ce sont les mots qu’a employé Jude Zounmènou, Délégué général du festival pour décrire les circonstances de l’organisation de l’acte 5 de son événement. Détermination et engagement parce que les obstacles notamment d’ordre financier et technique n’ont pas émoussé l’ardeur de l’équipe qu’il dirige. Les hommes et femmes qui travaillent avec lui ont incroyablement tenu le coup.

C’est pourquoi, Jude Zounmènou, dans son discours de bienvenue au cours de la cérémonie, les a félicités pour leur combat quotidien à ses côtés. Le Délégué général de Téni-Tédji n’a pas oublié de remercier ceux de ses partenaires qui continuent de l’accompagner dans son aventure. Devant Moukaram Océni, Maire de la ville de Porto-Novo et  Sa Majesté Toffa IX, le Directeur du Fonds d’Aide à la Culture, Blaise Tchétchao, représentant le Ministre de la Culture a été convié pour lancer officiellement les activités de cette cinquième édition de Téni-Tédji.

La marionnette, dit-il, est  « un art qui couvre l’imaginaire. À travers ces êtres animés, ce sont des messages qui passent et qui créent des ponts entre les cultures et les hommes. » Ayant compris cela, poursuit le représentant du Ministre, les organisateurs de ce festival se sont jetés dans son univers. Aujourd’hui, se réjouit Blaise Tchétchao, Téni-Tédji contribue énormément à la valorisation du patrimoine culturel béninois.

C’est pourquoi, indique le Blaise Tchétchao, il recevra toujours l’appui du Ministère de la Culture. Il a enfin exhorté les festivaliers à présenter aux populations béninoises une « grande fête des marionnettes » avant de lancer officiellement le Festival International des Arts de la Marionnette, édition 2014.

L’événement réunit des compagnies venues du Togo, du Tchad, de la Côte d’Ivoire, de la France, de la Belgique et du Bénin. Jusqu’au dimanche 26 octobre 2014, elles animeront des spectacles ‘’cent pour cent marionnette’’ à Porto-Novo et à Cotonou.

Esckil AGBO