L’association Thakamou Culture Arts et le Pscc engagés pour la promotion de l’art de la marionnette

Alain Bruneteau, coordonnateur national du Programme société Civile et Culture et Jude ZOUNMENOU, Directeur du festival Teni-Tedji ©Bénincultures

Alain Bruneteau, coordonnateur national du Programme société Civile et Culture et Jude ZOUNMENOU, Directeur du festival Teni-Tedji ©Bénincultures

L’association Thakamou Culture Arts a procédé le vendredi 03 février 2012 au lancement officiel des activités devant conduire à l’organisation de la 3ème édition de son festival Teni-Tedji. Soutenu par le Programme Société Civile et Culture (Pscc), le festival Teni-Tedji vise à promouvoir la pratique de l’art de la marionnette. Cette cérémonie qui a eu pour cadre l’espace culturel Mayton d’Abomey-Calavi a connu la présence d’acteurs culturels, d’amoureux des spectacles de marionnette et surtout du coordonnateur national du Programme Société civile et culture, Alain Bruneteau

Financée à hauteur de 75,24 % par le Programme Société Civile et Culture (Pscc), la troisième édition du festival Teni-Tedji entend faire connaître aux béninois l’importance de la pratique de l’art de la marionnette. Pour le directeur du festival, Jude Zoumenou, il est nécessaire que l’art de la marionnette soit reconnu au même titre que les autres disciplines de la culture béninoise. Selon lui, les marionnettistes ont assez souffert d’être négligés et relégués pratiquement au rang inférieur.

Un constat qui explique, à l’en croire le peu d’engouement des jeunes pour l’art de la marionnette. C’est pourquoi la première activité prévue dans le cadre de cette édition du festival est l’atelier de renforcement de capacités de jeunes marionnettistes. Cet atelier a permis à trois marionnettistes professionnels venus du Togo (Vicky Tsikplonou), du Niger (Cheick A. KOTONDI) et du Bénin (Grégoire VISSEHO) de partager leur expérience avec la douzaine de stagiaires retenus après appel à candidature.

La cérémonie de ce vendredi intervient donc, non seulement pour clôturer cet atelier de formation mais marque également le début d’une autre activité : celle de la création d’un spectacle de marionnette. En effet, « cinq stagiaires seront retenus pour travailler à la création d’un spectacle qui fera une tournée nationale qui devra aboutir à la 3ème édition du festival Teni-Tedji, les 72 heures de la marionnette au Bénin », explique le promoteur.

Le coordonnateur national du Programme société Civile et Culture, Alain Bruneteau a quant à lui fait la genèse du processus de sélection du projet de l’association Thakamou Culture Arts comme bénéficiaire de ce programme. « Je voudrais rassurer tout un chacun que si l’association Thakamou Culture Arts été retenu, ce n’est pas par favoritisme mais à cause de la pertinence de son action » a-t-il souligné.

Mettant l’accent sur la rigueur qui a caractérisé la sélection, le coordonnateur a exhorté les responsables de l’association Thakamou Culture Arts à respecter les clauses du contrat qui les lie au programme. Il n’a pas manqué de les rassurer sur la volonté de l’Unité de Gestion du Pscc de veiller à la bonne exécution du projet et à l’atteinte des résultats escomptés. « Nous ne serons pas des gendarmes derrière vous, mais nous ferons le nécessaire pour accompagner notre bateau commun à bon port », a-t-il conclut. La cérémonie a été agrémentée par des prestations des stagiaires ayant participé à l’atelier de renforcement de capacités.

 Bénincultures